• Júlia Marques

Le dilemme des spécialités

Dernière mise à jour : 19 mars 2021

Journal nº1 - 02/10/2020


Les fins d’années sont devenues synonymes de choix importants suite à la réforme du Bac conduite par M. Blanquer, ministre de l'éducation nationale française. Les futurs élèves de première se trouvent face à un éventail de spécialités, sachant qu’il faudra en choisir 3 en première et n’en garder que deux en terminale. Au Lycée Molière nous retrouvons : la physique-chimie, les mathématiques, l’histoire-géographie géopolitique et sciences politiques, les Sciences Économiques et Sociales, l’humanité littérature et philosophie, les langues littératures et cultures étrangères, les sciences de la Vie et de la Terre. Par conséquent, la grande question se pose : lesquelles choisir ? Cet article a donc comme but de vous présenter les ressentis des premières de l’année 2020 du Lycée Molière ayant assisté, en avant-première, aux cours des spécialités.





Dans un premier temps, il existe déjà quelques informations importantes à savoir. On sait qu’à ce moment, il est très difficile d’être sûr de ses choix.


Mais au moment de les faire, il faut penser aux spécialités qui vous intéressent le plus, qui peuvent vous lier à des choses que vous aimez bien et à ce que vous voudriez faire comme métier. Est-ce que cette spé a un lien avec ce que vous voulez ? Est-ce que son programme vous plaît ? Car il faut aussi avoir en tête qu’il va falloir bien suivre les cours qui, en général, ont un niveau plus avancé que la seconde et demandent plus de concentration. Vous avez quand même 4 heures par semaine de chaque spécialité et 6 heures en terminale. Donc si le sujet vous intéresse, l’apprentissage et l’assimilation des notions du cours peuvent être plus simples. Ainsi, elles demandent toutes de l’engagement si vous voulez avoir des bons résultats. On peut aussi avoir des bonnes surprises : dans le cas de la spécialité LLC (Langues, Littératures et Cultures étrangères), quelques élèves l’avaient choisie sans être très convaincus et maintenant, l’adorent.


 

Physique Chimie


Elle fait partie des choix scientifiques qui relient aux domaines de la médecine, de l’ingénierie, l’informatique, etc. Le programme est équilibré entre la chimie et la physique et aborde les mouvements et interactions, les conversions et transferts d’énergie, la constitution de la matière, les ondes et les signaux, entre autres.


Des exercices de travaux pratiques (TP) sont toujours mis en place une fois par semaine pour une meilleure compréhension des notions vues en classe. C’est une spécialité très intéressante, surtout si vous aimez tout ce qui est lié à l’aspect scientifique. Bien évidemment, si vous voulez tout bien comprendre et être à l’aise avec le cours, il faut vraiment être attentif et bien faire les travaux demandés. Les élèves ont averti qu’il est aussi intéressant de faire une petite révision de ce qui a été vu les années précédentes, pour être plus à l’aise avec le programme. Je n’ai reçu que des retours positifs sur les cours de cette spécialité !


Maths


Pour le cas de la spécialité Mathématiques, elle est connue, un peu comme la filière S d’avant, pour ouvrir de nombreuses portes. On sait que le domaine scientifique est valorisé en France donc elle peut donner plus d’opportunités. Ainsi, elle fait partie des spés intéressantes pour les indécis et permet d’avoir une base de formation.


Il faut tout de même faire attention à tes connaissances en maths car elle demande un niveau un peu plus élevé que d’habitude. Cette difficulté s’explique à cause de la disparition des cours de maths en fonction des filières car chaque filière avait son propre programme. Or, au moment de faire le programme de cette spécialité, plusieurs notions ont dû être regroupées en un même cours, ce qui, par conséquent, élève le niveau demandé. Cela dit, elle n’est pas forcément difficile, il faut seulement être bien concentré et investi et pas hésiter à réviser chez soi. C’est sa quantité de nouveautés qui peut être surprenante au premier abord. Ainsi, restez attentifs dès le début de l’année et faites-en sorte de bien comprendre ce qui vous est présenté car certains chapitres vont réapparaître au long de l’année. Par exemple, les dérivées d’une fonction ont été étudiées en début d’année et sont réapparues dans le chapitre sur la fonction exponentielle, ce qui suppose une maîtrise du chapitre des dérivées. La spé Maths peut sembler frustrante mais il faut s’accrocher et garder la motivation en plus de bien travailler à la maison. D’où l’importance de bien participer en classe. N’hésitez surtout pas à poser des questions ! Les professeurs sont très compréhensifs et à l’écoute, ils comprennent qu’on peut avoir des difficultés.


Pour ceux qui n’ont pas trop compris comment marchent les options maths complémentaires et maths expertes : en terminale, quatre choix s’offrent à vous si vous avez choisi spé Maths en première :

  • Vous pouvez lâcher la spé Maths complètement.

  • Sinon, lâcher la spé Maths et prendre l’option Maths complémentaires (c’est une option pour ne pas lâcher les maths complètement et pouvoir continuer d’autres spés). Cela vous fait 3 heures de maths par semaine.

  • Garder seulement la spé Maths, ce qui vous fait 6 heures de maths par semaine.

  • Garder la spé Maths et prendre, en plus, l’option Maths expertes (option qui exige un niveau de maths plus élevé). Cela vous fait 9 heures de maths par semaine.


Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques


C’est une spécialité très intéressante, surtout pour ceux qui aiment les enjeux géopolitiques et s'intéressent à ce qui se passe autour de nous, d’un point de vue politique. On nous montre l’importance d’un regard critique sur le monde. Ainsi, il faut aimer s’intéresser aux actualités et à l’histoire et géographie, parce que c’est très centré sur ça. Nous avons étudié l’évolution des puissances mondiales, des démocraties, des frontières et l’importance des médias. Vous apprenez à bien structurer votre pensée, à vous informer et à bien problématiser votre travail.


C’est encore mieux si vous arrivez à garder un œil sur les journaux, podcast, radios ou autres car ils vous permettent d’être au courant de l’actualité et faire le lien avec le cours. Bien évidemment, ce n’est pas obligatoire mais si cela vous intéresse, ça devrait venir naturellement. C’est une combinaison intéressante à faire si vous faites aussi OIB. Pour la question des devoirs et épreuves, la spé SCPO est une des seules qui garde la dissertation au Bac, donc il faut bien s’entraîner. Cette année, les travaux ont été surtout des exposés, qui sont très utiles car le fait d’assister au travail des autres permet une évolution dans ce que vous faites aussi. Si vous choisissez SCPO, venez avec l’esprit ouvert.



Sciences économiques et sociales


Cette spécialité vise un approfondissement de ce qui a été vu en classe de seconde en plus d’une diversification des thèmes abordés. L’objectif est de comprendre des phénomènes sociaux et économiques à différentes échelles (micro et macro). Dans le cas de la sociologie, on étudie la socialisation, l’évolution des liens sociaux ainsi que les différences entre les groupes sociaux. Le fait de pouvoir appliquer le cours à ce qui se passe autour de nous lui donne une dimension encore plus intéressante. Pour l’économie, le cours est un peu plus théorique. On découvre le fonctionnement des marchés et les processus de création monétaire, en plus d’apprendre à bien interpréter les graphiques. On nous introduit au fonctionnement d’un système économique donc des notions qui étaient un peu « floues » ou « compliquées » sont maintenant mieux comprises. Plus on avance dans les chapitres, plus ce qu’on apprend prend du sens, c’est vraiment une évolution. Cela indique qu’il faut être bien attentif en classe. Ainsi, le professeur fait en sorte que vous soyez toujours à l’écoute, en interaction et à poser des questions. Pour les devoirs, c’est surtout une dissertation à chaque fin de chapitre pour vous entraîner car c’est ce qui vous sera demandé au Bac.


Humanités Littérature et Philosophie


Cette spécialité est parfaite pour ceux qui adorent le français. Son programme mêle philosophie et littérature. Elle permet d’acquérir des références culturelles de l’Antiquité jusqu’au XXIème siècle. L’année est divisée en thèmes, chacun abordé de manière littéraire et philosophique.

Vous allez analyser les grands textes et les grandes réflexions d’un thème, ainsi que leur contexte. On va vous montrer une réflexion et son évolution dans le temps grâce à ses textes fondateurs. Pour la partie philo, il faut avoir en tête que ce n’est pas de l’initiation à la philo, c’est plutôt de la philo pure. Donc, au premier abord, elle peut paraître assez complexe car on introduit des notions propres à la philosophie. Exemple : « La notion de justice, qu’est-ce que cela signifie ? » Ce sont des réflexions profondes mais très enrichissantes. De la sorte, cette spé permet de booster votre culture générale et améliorer votre analyse de texte (celle-ci n’étant pas tout à fait comme ce qui est fait en cours de français, elle est plutôt concentrée sur le contexte du texte et aide à comprendre ses différents enjeux). Cela la rend très complémentaire au cours de français. Pour la part des devoirs, les professeurs s’intercalent chaque semaine ce qui permet une meilleure organisation et plus de temps. Si vous souhaitez améliorer votre français, tant à l’écrit qu'à l’oral, cette spécialité peut énormément vous aider mais il faut aimer les mots et aimer s’en servir. Bien évidemment, elle peut être très intense, donc il faut toujours être bien concentré. Elle est valorisée dans le bulletin même si vous la lâchez en terminale.


Langues Littératures et Cultures étrangères


L’objectif de cette spécialité est de vous introduire à l’univers de la culture anglophone. De ce fait, elle ne porte pas seulement sur la littérature mais aussi sur les arts visuels (films, tableaux, séries ou photographies). Ceux-ci sont liés à n’importe quel pays anglophone, des États-Unis à l’Australie, en passant par le Royaume-Uni. Si vous aimez l’art en général, LLC peut être de grand intérêt pour vous vu qu’on analyse des œuvres comme des mouvements artistiques. Pour mieux visualiser cette spé, elle ressemble à ce qui est fait en français mais avec des sujets qui peuvent sembler plus libres. Par exemple, avec l’axe étudié en début d’année qui porte sur l’Imagination, les élèves ont pu faire des exposés sur des livres comme, Harry Potter ou Hunger Games, les présentant sur un aspect plus analytique. Ils ont aussi étudié « Animal Farm » de George Orwell pendant leur chapitre sur les dystopies.

Ainsi, son objectif est de vous faire faire ce qui est fait en français, mais en anglais à la fin de l’année. Par conséquent, vous lisez, écrivez et parlez beaucoup l’anglais pour bien s’entrainer. Bien évidemment, il faut s’efforcer et faire correctement les devoirs demandés. Il n’y a pas besoin d’avoir un niveau d’anglais exceptionnel pour choisir cette spécialité. LLC demande un niveau suffisamment élevé pour comprendre un texte et s’exprimer à l’oral et à l’écrit. Même s’il n’est pas très élevé au début, il sera forcément meilleur à la fin de l’année car vous saurez mieux structurer vos idées en anglais.


Sciences de la Vie et de la Terre


La spé SVT a pour but de donner une approche scientifique de la biologie et de la géologie aux élèves. C’est pourquoi elle approfondit les bases générales vues en seconde et introduit les élèves aux méthodes scientifiques.

Les cours sont très intéressants, on y apprend beaucoup. Dans le programme sont étudiés tous les processus liés aux cellules, enzymes, protéines, ADN, etc. En ce moment, les élèves étudient la géologie (roches, croûte terrestre). Ceux-ci disent que le contenu des cours est très motivant. Avant la quarantaine, il y avait aussi des TP toutes les semaines. Entre les principales spécialités « scientifiques », SVT est celle qui demande le plus de révisions et de dévouement. Elle demande plus de temps pour faire les travaux demandés et apprendre toutes les notions, qui peuvent être bien spécifiques. Les élèves conseillent donc de réviser ce qui a été vu le cours précédent. Néanmoins, la dynamique des cours a été très appréciée.


 

Chaque spécialité demande donc du dévouement, de l’attention et du sérieux. Il faut faire des efforts si vous souhaitez avoir de bons résultats. La charge de travail va dépendre des professeurs, mais à cause du Bac, ce sont surtout les cours de français qui en demandent un peu plus pour bien vous préparer. L’augmentation de la quantité de travail s’explique principalement par votre entrée en première, qui attend plus de vous qu’en seconde. Bien évidemment, si vous arrivez à vous organiser et à être attentif en classe, cela vous permet d’être plus à l’aise avec les cours. On comprend que cela peut être difficile mais il ne faut surtout pas se décourager trop vite, soyez patient et faites de votre mieux pour bien tout comprendre. Vous apprenez à mieux travailler en autonomie (la crise du coronavirus ayant déjà un peu aidé dans ce domaine).


En général, les élèves de première ont bien aimé leurs spécialités et sont plutôt satisfaits de leurs choix. Les professeurs ont été super attentifs et à l’écoute, n’ayez surtout pas peur de leur poser des questions ! Il est juste important de comprendre qu’à partir du moment où vous êtes attentif et autonome, le niveau de difficulté va diminuer et vous comprendrez mieux ce qui vous est présenté. Je termine cet article en citant une élève de 1ère, Noémi de Carvalho : "L’intention des professeurs est toujours très bienveillante, ils veulent te voir progresser, en ayant des bonnes notes et en comprenant bien les cours. Mais rien ne vient facilement, il faut faire des efforts parce que tes résultats sont le fruit de ton travail".


Je tiens à remercier:

Catarina Rezende, Noémi de Carvalho, Adinah Crawfurd, Bruno Mellone, Julia Bianchi, Clara Retamozo, Agathe Bernard, Clara Lima, Sara Cosivi, Agathe Lebreton, Bruna Brito, Gustavo Maia pour leurs témoignages <3


Julia Marques, 1ereA