• Júlia Marques

Des panneaux solaires comme chargeurs de téléphones ?

Journal nº8 - 2/07/2021


Le monde entier est à la recherche d’énergies renouvelables capables de remplacer totalement les énergies fossiles. Panneaux solaires, biomasse, éoliennes… on les connaît toutes. Mais depuis quelques années une nouvelle invention vient se joindre à cette liste : les panneaux photovoltaïques à base de cellules à colorant.


Comment ça marche ? Les scientifiques se basent sur le fonctionnement des plantes, notamment sur une notion que l’on retrouve tous les ans à l’école : la photosynthèse. Cette dernière utilise un pigment, la chlorophylle, pour récupérer de l’énergie solaire et produire des électrons. Les cellules à colorant, qui s’appellent aussi cellules Grätzel (en hommage au physicien suisse qui les a conçues) font de même en remplaçant la chlorophylle par un colorant. C’est le passage des électrons dans le semi-conducteur qui va permettre la production d’électricité.


On pourrait croire que cela est un problème, car il faudrait disposer de deux fois plus de surface. Mais, ils fonctionnent quelle que soit leur orientation face à la lumière ! Nous parlons bien de lumière, car ils peuvent utiliser l’énergie du Soleil tout comme celle des lampes électriques. On peut donc utiliser les panneaux solaires en intérieur !

Ces bijoux technologiques ne sont encore qu’au stade expérimental, dans l’objectif de trouver de meilleurs matériaux pour leur production. Mais ils représentent une très bonne alternative surtout dans le contexte de recherche d’énergies plus vertes. Ils sont d’ailleurs déjà utilisés sur certains immeubles comme par exemple sur la « Tour de la science » à Graz en Autriche qui est totalement recouverte de panneaux à cellules Grätzel. De plus, certains pensent notamment à la possibilité d’en mettre sur le dos des téléphones portables ou autres appareils électroniques pour les recharger. Nous dirigeons-nous vers un futur plus vert?



Julia Marques, TA