• Frédéric Davanture

Le clin d'œil du CCC - cinquième édition


Il y a un an, nous descendions du bus et nous nous dirigions vers l’inconnu. La perspective de «corona-ferias» réjouissaient les élèves du monde entier, nous acceptions tous plus ou moins bien notre monde réduit au confinement pendant que les scientifiques du monde entier se concertaient pour trouver une issue. Face à la mise en place de cette nouvelle école numérique, mes interventions en orientation se faisaient rares…Heureusement qu’un des axes de mes fonctions en tant que Personnel Responsable d’Information et d’Orientation (PRIO) était de pouvoir conseiller des lectures jeunesse, je m’y réfugiais à en perdre haleine ! Je découvris des mondes extraordinaires remplis de la fougue de mes souvenirs d’adolescents, de nos utopies pour transformer le monde et c’est ainsi que j’écrivis alors ces quelques lignes sur le blog du Lycée Molière concernant Roslend de Nathalie Somers aux Editions, Romans Didier jeunesse.

« Deux mondes, deux guerres, lui seul peut agir» - Londres 1940. Sous le feu des bombardements allemands, Lucan, 14 ans, doit faire face à la mort brutale de son grand-père. En touchant le cadran de l’horloge qu’il lui a confiée, le jeune garçon est propulsé dans un univers extraordinaire et également menacé : Roslend.


Extraits:


P. 133 : […] -il a été découvert qu’un monde parallèle au nôtre existe quelque part, dans un autre espace-temps. Tu n’es pas le premier à avoir fait une incursion dans ce monde-là. Nous l’avons appelé l’Alter Monde, et le nôtre, l’Ego Monde. Ils sont liés par des lois physiques que nous ne maîtrisons pas mais qui ont été constatées. Par une sorte d’équilibre impossible à expliquer, ce qui se passe dans un monde affecte ce qui se passe dans l’autre monde et vice versa. […]


P. 238 […] – il doit être beau ce monde pour que tu sois prêt à donner ta vie pour le sauver.

Lucan haussa les épaules.

-Il n’est pas toujours très beau, mais c’est là qu’habitent les gens que j’aime.

- […] Comment pourrais-je te remercier, Ivalys ? Entre nous, je ne comprends pas pourquoi tu prends tant de risques pour moi…

-Parce que tu sais vivre. Parce que tu sais oser. Parce que tu sais aimer. […]


Puis dans un second post, je proposais un temps pour écrire. « Le premier tome de Roslend m’a laissé songeur…Et si l’Ego Monde était le nôtre…enfin, celui que nous avons laissé en descendant du bus, le 13 mars 2020. Et si l’Alter Monde était celui dans lequel nous nous trouvons en ce moment, celui où tout est possible si l’on désire pousser les quatre murs de la chambre, de l’appartement, de la maison et de repousser les limites de l’horizon. Avancer dans le temps, le temps d’après le confinement, ce nouveau lieu qui regroupera à la fois nos souvenirs, notre présent et un gros point d’interrogation pour dessiner le futur.


Alors je me demandais si ce n’était pas le moment d’habiter pleinement notre Alter Monde où chaque pensée aurait des incidences sur l’Ego Monde d’avant et qui se présentera à nouveau quand nous reprendrons le chemin de l’école. Qu’est-ce que tu oserais penser ou faire pour construire ou transformer l’Ego Monde d’après? » C’est ainsi que je me dédiais à rédiger les projets tel que le forum des métiers, ImpactMeninas et le prix Macondo, Prix littéraire des Lycées Français d’Amérique du sud! Grâce à ces projets collaboratifs avec nos partenaires, nous avons pu « faire le mur », nous découvrir comme des êtres semi réels, semi virtuels, mais prêts pour nous projeter dans l’après et accompagner au mieux les élèves du Lycée Molière en ces temps suspendus. Mais la plus belle surprise fut celle du Lièrmo ! Ce merveilleux support où nos 2 Rédactrices en Cheffe et leurs 15 journalistes se sont mis à interroger le monde qu’on leur lègue ! Merci à toute l’équipe du Lièrmo de m’avoir fait l’honneur de pouvoir les accompagner dans ce projet qui participe au concours Médiatiks 2021. Fort de ses 4 premiers numéros, le Lièrmo se professionnalise grâce à l’appui inconditionnel de Monsieur Irrmann, notre Proviseur. La direction a donc donné son accord pour financer le logiciel pro de mise en page ainsi que le site web qui nous permettra une lecture plus aisée et des recherches dans la bibliothèque d’articles. Le Lièrmo devient pérenne et sera transmis de génération en génération ! Longue vie au Lièrmo ! Les mots sont la première réalité de nos pensées et de nos idées et donc le premier pas pour donner vie à ces dernières, le Lièrmo en est la preuve. Et toi, quel est ton projet, Eco-délégué, délégué au conseil de vie collégienne ou lycéenne, comment vas-tu transformer le monde?


M. Davanture