• Noemi de Carvalho

Métier: quelles professions avec le parcours santé?

Dernière mise à jour : 21 mars 2021

Journal nº3 - 02/12/2020


Si vous avez un profil scientifique, poursuivre un parcours de médecine vous a sans doute déjà intéressé. Entre chirurgien(e)s, dentistes, pharmacien(e), sage-femmes, et d’autres, le domaine de la santé s’ouvre sur un parapluie de secteurs tous spécialisés en Science qui par définition à pour objet l'étude, le traitement, la prévention des maladies. La médecine est l’art de mettre, de maintenir ou de rétablir un être vivant dans les meilleures conditions de santé. Dans un contexte de pandémie mondiale, ce sont les professionnels de la santé qui ont pris le rôle de super-héros. En administrant jusqu’à ce jour les nombreux effets du virus sur la santé des autres, le rôle des médecins dans la société a encore une fois été prouvé essentiel à la vie. Réputée pour sa difficulté et son exigence, la médecine est un grand défi dès sa formation. Il faut être patient et déterminé : après avoir passé un Bac à profil scientifique, on compte 9 ans d’études à l’université pour les médecins généralistes, et 10 à 12 ans pour les autres spécialistes (chirurgiens, pédiatres..).

Il faut enfin réaliser 9 ans d'études à l'université pour les généralistes, et 10 à 12 ans pour les autres spécialistes, comme les chirurgiens ou les pédiatres. De plus, pour exercer son métier, un médecin doit posséder un diplôme d'État (DE) de docteur en médecine, assorti du DES (diplôme d’études spécialisées) de la discipline suivie. Afin de vous informer en quelques minutes au sujet de ce parcours qui prend plusieurs années, voilà ci-dessous le parcours de formation pour un médecin :


- Les trois premières années de médecine, les étudiant apprennent des bases. Selon l'Onisep: “Ce 1er cycle vise à apporter les connaissances scientifiques nécessaires à l'exercice d'une profession médicale et à étudier l'homme sain et l'homme malade.” En fin de 3e année, les étudiants obtiennent le DFGSM (diplôme de formation générale en sciences médicales), reconnu au niveau licence. Voici le programme pour la 2ème et 3ème années de médecine : Dans le programme : sémiologie (étude des signes cliniques et des symptômes des maladies), physiologie, anatomie, microbiologie. Les premières notions de pathologie, de pharmacologie ou de bactériologie ; il y a aussi plusieurs enseignements optionnels : philosophie des sciences, anglais médical, histoire de la médecine ou informatique médicale.

Avant de pratiquer il faut réaliser un stage infirmier de 4 semaines à temps plein. Puis, sur les 2 ans, 12 semaines au minimum de stage à l'hôpital sont prévues. Ils ont lieu dans des services généraux ou spécialisés, par exemple en dermatologie, en réanimation, en cardiologie, etc. (Source : Onisep) - Ensuite viennent les 4ème, 5ème et 6ème années de médecine, c’est l’Externat. Ce sont trois années d’externat qui permettent d’acquérir une formation médicale complète. Celles-ci se concentrent sur les pathologies. À la fin de la 6e année, les étudiants obtiennent le DFASM (diplôme de formation approfondie en sciences médicales), reconnu au niveau master. Au programme : gériatrie, appareil locomoteur, neurologie, cancérologie, pédiatrie, etc. Le plus souvent, les enseignements sont organisés par modules thématiques, en général en lien avec les stages.


Au fur et à mesure, il y a la pratique clinique et les externes deviennent à la fois des étudiants et des salariés de l'hôpital. Il faut suivre quelques stages obligatoires, comme pour la médecine d’urgence ou la chirurgie à l'hôpital. D’autres stages sont libres. Sur les 3 ans, l’étudiant doit avoir réalisé 25 gardes. Finalement en fin de 6ème années l’étudiant doit passer les épreuves nationales classantes informatisées (ECNI) et ces dernières déterminent la spécialité et la ville où l’étudiant doit effectuer son internat, selon sa place au classement. (Source : Onisep)- Enfin arrive l’internat, c’est quand l’étudiant de médecine peut choisir sa spécialisation. Pour les médecins généralistes, l’internat dure 3 ans, et pour les autres spécialités il dure de 4 à 6 ans. “L’internat de médecine est organisé en trois phases : socle, approfondissement et consolidation;” dit l'Onisep. À chaque semestre, les internes doivent réaliser des stages et ainsi devenir plus autonomes et gagner de l’expérience en restant sous la garde de responsables à l'hôpital. Après avoir validé les stages, les enseignements et le mémoire, les internes obtiennent le DE de docteur en médecine, assorti du DES (diplôme d’études spécialisées) de la discipline suivie. Le programme : Au total, il existe 44 spécialités:


● 13 d'entre elles sont dédiées à la discipline chirurgicale (chirurgie vasculaire, gynécologie-obstétrique, etc.) ;

● 30 autres relèvent de la discipline médicale (psychiatrie, pneumologie, radiologie et imagerie médicale, etc.) ;

● La biologie médicale est l'unique spécialité de la discipline biologique.

Selon les spécialités, le nombre de places ouvertes chaque année varie fortement : chirurgie pédiatrique (22 places en 2019-2020), gériatrie (192 places), médecine générale (3 215 places), etc. (Source : Onisep)




Maintenant, nous partageons les réponses de Monica Soldan suite à une interview avec la professionnelle de la santé ayant 30 ans d’expérience. La gastro-entérologue nous a accordé le privilège de parler de son point de vue sur la profession et de son parcours professionnel.


Où travaillez-vous et quelles sont vos fonctions?

Je travaille dans deux établissements : l'UFRJ, où je suis médecin publique et essentiellement j'enseigne à des étudiants de troisième cycle (médecins résidant en gastro-entérologie et étudiants en master et doctorat). Je travaille aussi à l'Hospital São Vicente de Paulo, un établissement privé où mon rôle est la performance d’endoscopies digestives.

Environ une fois par semaine, j’effectue dans une clinique privée à Barra des examens avec mon propre dispositif endoscopique, dont j’ai fait l’achat en association avec un collègue de UFRJ.


Quelle est votre charge de travail?

Je travaille environ 40 heures par semaine, la plupart du temps guidant et faisant des endoscopies digestives, qui sont ma passion au travail. J'adore travailler avec des images et des technologies avancées en médecine.


Entre tant de spécialités, comment avez-vous choisi la vôtre (gastroentérologie)?

Passionnée de la recherche scientifique, j'ai décidé lors de mon stage pour une carrière médicale en milieu universitaire de faire un master en médecine avec un accent sur la gastroentérologie, dans le même hôpital où j'ai obtenu mon diplôme, l'hôpital Clementino Fraga Filho, de l'Université fédérale de Rio de Janeiro.

Poursuivant ma formation académique et visant à pouvoir orienter des recherches scientifiques, j’ai obtenu un doctorat en sciences à la COPPE / UFRJ puis j'ai effectué un stage postdoctoral à Edimbourg, en Ecosse.


Avez-vous toujours eu un profil scientifique ? Quels conseils donneriez-vous aux jeunes étudiants qui envisagent de choisir la médecine?

Je pense que j'ai toujours eu un profil scientifique et je trouve que vivre avec des jeunes est extrêmement gratifiant.

Pour les lycéens qui envisagent d'étudier la médecine, ce que je dois dire, c'est que la carrière est longue et assez ardue (environ 10 ans pour ceux qui veulent se spécialiser sans poursuivre une carrière académique). Cela demande également de la discipline et des efforts. En revanche, c'est gratifiant du point de vue du salaire et de la croissance personnelle. Cela permet également la coexistence avec différents types de personnes et peut-être surtout, participer à leur intimité.”


En conclusion, selon Mme. Soldan la médecine est un métier à la fois humain et scientifique, très polyvalent, qui permet aux étudiants, tout au long de leur formation de trouver leur vocation. Si vous êtes prêt à vous dévouer, c'est extrêmement gratifiant et ça en vaut la peine.

Noemi De Carvalho 1èreB