• Belén Bitar

Qu'est ce que la religion ?

Dernière mise à jour : 22 mars 2021

Journal nº4 - 02/03/2021


La religion est un système de pratique et de croyance rassemblant des groupes ou des communautés. Cicéron a défini la religion pour la première fois comme « le fait de s'occuper d'une nature supérieure que l'on appelle divine et de lui rendre un culte » . Parmi les langues dérivées du latin, la religion est souvent considérée comme une langue impliquant la relation entre l'homme et Dieu.


LA DIMENSION EXTREME DE LA RELIGION : LE FANATISME


Le fanatisme est un état d'esprit où il n'y a plus de limites dans les actions que le fanatique entreprend pour faire triompher ses idéaux. Un fanatique peut tuer ou sacrifier sa vie pour faire triompher sa cause ou sa doctrine. Dans le cas de la religion, le fanatisme religieux mène à la violence. C'est quand l'admiration devient une obsession et l'humain est aveuglé par un seul chemin, ne tolérant pas les différents choix.

LES CONTRADICTIONS TEXTUELLES DE LA RELIGION


Contradictions internes : Le but de toute religion est la paix et éviter la violence, cependant quelques contradictions sont constatées, dont voici quelques exemples :

• Christianisme (bible), exemple de contradictions : « Rengaine ton épée, celui qui prend l'épée périra par l'épée » (Mathieu XXVI:52)

-Matthieu, X.34-35 : « 34. Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. 35 Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère. »

• ISLAM, coran : 2 :190-193 ''Tuez-les là où vous les rencontrez, Expulsez-les d’où ils vous auront expulsés. [ …] Combattez-les jusqu’à la fin de toute sédition et que croyance soit d’Allah''

• Torat (shiftim): Devarim 20: 10-17



CONTRADICTIONS INTRA-RELIGIEUSES: entre les branches d'une même religion:


Exemples :


1- conflits entre catholiques et protestants : guerres de religion, On appelle "guerres de religion" la guerre civile qui a opposé les catholiques aux protestants (ou huguenots) en France de 1562 à 1596. On compte en tout huit conflits durant cette période, parfois entrecoupés de trêves. Première guerre de religion : Le 1er mars 1562, le massacre d'une centaine de protestants par le duc Francois de Guise, assistant au culte dans une grange de la ville de Wassy. A l'appel du prince Louis de Bourbon, les protestants levèrent les bras. Comte occupa Orléans le 2 avril.

La guerre se propage dans tout le royaume. Elle se caractérise par une violence brutale dans un camp. Les faits les plus notables sont - du côté protestant - Daphné et le baron des Adrets de Provence et - du côté catholique - le fait de Blaise de Montluc en Guyane.


Massacre de la Saint Barthelemy

Le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy, le carillon de l'église Saint-Germain l'Auxerrois devant le Louvre signale le massacre des protestants à Paris. L’entourage catholique du roi était une manifestation pour se débarrasser des chefs de la secte protestante. Cependant, sous l'impulsion d'un fanatisme aveugle, les Parisiens en ont profité pour chasser tous les protestants de la capitale. Ce fut le jour le plus sombre d'une guerre de religion entre catholiques et protestants. C'est devenu un symbole universel du fanatisme.


MUSULAMNS CHIITES ET SUNNITES :

En Irak, 60% des 39 millions d'habitants appartiennent à l'islam chiite. Cependant, parmi la plupart des gens, ils sont également victimes d’une terrible oppression sous le régime de Saddam Hussein sous la domination sunnite.


Bataille de Karbala:

La bataille de Karbalāʾ fut un bref combat mené le 10 octobre 680, entre une armée envoyée par Yazid I, des Omeyyades qui représentent les sunnites, et un petit groupe de parents et de partisans qui accompagnaient Hussain ibn Ali, petit-fils du prophète Mahomet.

CONTRADICTIONS INTER-RELIGIEUSES: entre religions


  • LES CROISADES : Les croisades du Moyen Âge sont des expéditions militaires organisées pour pouvoir mener le pèlerinage des chrétiens en Terre sainte afin d'aller prier sur le Saint-Sépulcre. La première croisade a été initiée par le pape Urbain II en 1095. Elle a permis aux Occidentaux de reprendre Jérusalem aux musulmans et de s'installer en Syrie-Palestine en 1099. Là, ils ont établi Les états latins d’Orient. Cependant, la défense de ces zones reculées est difficile. Malgré deux autres croisades, les musulmans qui prônaient le Djihad, dirigé par Saladin ont réussi à reprendre la majeure partie de la région dans la seconde moitié du siècle. Il y aura un total de huit croisades menées par des chrétiens pour protéger ou reprendre des territoires perdus, mais à la fin du XIIIe siècle, la Terre Sainte était à nouveau entre les mains des musulmans.


  • BOUDHISME ET MUSULMANS : Le mouvement 969, un mouvement bouddhiste extrémiste et anti-musulman dirigé par Ashin Wirathu, a incité à des émeutes et incendié des mosquées, des écoles et des magasins. Au plus récemment, en mars 2013, plus de 40 personnes avaient été tuées à Myktila 23. Considérant que l'islam est une menace pour la grande majorité des bouddhistes de Birmanie, le mouvement a attaqué les communautés musulmanes.


  • GUERRES JUDEO-ROMAINES : Les guerres judéo-romaines étaient une succession de conflits guerriers qui opposaient les Juifs à l'Empire romain. La première guerre judéo-romaine, qui s'est déroulée entre 66 ap. J.-C. et 73 ap. J.-C., parfois appelée la Grande Révolte


  • PREMIERE GUERRE : Cela a commencé en 66, lorsque les tensions religieuses entre Grecs et Juifs sont devenues de plus en plus graves. Lorsque l’armée romaine de Titus a été encerclée, pillée puis détruite Jérusalem et le temple d’Hérode en 70 ans (selon le « Talmud», en 68), des bastions juifs (principalement à Gamla en 67) et Massada (En 73 a pris fin).

À travers quelques exemples, nous constatons que le fanatisme est un état aveugle et ignorant de l'être humain, où l'homme n'accepte pas les différents choix. C'est la cause de toute guerre ou conflit religieux.

Belén Bitar, 1ère1