• Bernardo Rollemberg

Séance Science: La domestication des animaux

Journal n 9 - 2/09/2021


Imaginez un monde où tous ont ou un tigre ou un loup chez lui, sortant de chez eux ils peuvent assister à une course entre zèbres et envoyer des messages par des hiboux au style Harry Potter. Quand on pense aux animaux, on les sépare bien entre les domesticables et les sauvages, mais pourquoi cette division ? Qu’est qui fait qu'un animal peut être domesticable?


Tout d’abord, un animal domestique doit être facilement alimenté. Si c’est plus difficile d’alimenter un animal qu’un propre humain, il n’y a pas de raison de le domestiquer. Cette première règle exclut malheureusement presque tous les carnivores qui ont besoin d’une grande quantité de viande pour survivre. De plus, le travail d’un carnivore est de tuer, alors il peut s'attaquer à nous. Cette règle exclut de la liste de domesticables des animaux avec un menu très spécifique comme c’est le cas des koalas qui mangent seulement des feuilles d’eucalyptus.

Après, l’animal doit être amical. Cette règle exclut les animaux agressifs : les ours, les buffles, les gorilles, les hippopotames (le grand animal qui tue le plus d’humains en Afrique), les baleines, les girafes entre autres... Mais aussi, les animaux qui arrivent toujours à s’enfuir une fois emprisonnés. C’est le cas des gazelles par exemple. Ensuite, les animaux domestiques doivent se reproduire rapidement, comme c’est le cas des lapins. Les Pandas et les éléphants prennent du temps pour se reproduire (il faut 15 ans pour qu'un éléphant mâle atteigne l’âge adulte), leur domestication devient impossible. Vous pouvez alors vous demander : mais l’humain utilise parfois des éléphants en guerre, pour transporter des personnes et pour les cirques. L’éléphant est en effet un animal dompté et non domestiqué. Il n’existe pas de fermes d’éléphants par exemple. Les éléphants ont été domptés seulement après la création de la civilisation contrairement à la domestication des autres animaux qui est plus ancienne.

Enfin, pour qu’un animal soit domestiqué il faut qu’il respecte une hiérarchie sociale. Les chevaux, par exemple, avait un mâle-alpha dans leur groupe. Alors, quand l’humain a domestiqué ce mâle, il a domestiqué toute la troupe. En opposition, les zèbres, qui sont visuellement très semblables à des chevaux, n’ont pas cette hiérarchie sociale. Ils voyagent en groupes, et si un est perdu au milieu du voyage, les autres zèbres ne vont même pas  s'en  rendre compte.


À partir de ces quatre règles, parmi les millions d’espèces d’animaux qui existent, seulement une petite partie est domesticable. Nous avons, pendant des milliards d'années, modifier la physionomie de ses animaux pour qu'ils soient plus productifs pour nous. Ces animaux domestiques se séparent en plusieurs catégories :


 -Les animaux qui nous produisent des aliments comme les vaches, les cochons, les poules, les lapins et les abeilles


-Les animaux producteurs de matière organique, les moutons et les chenilles


-Les animaux moyen de transport, les chevaux, les ânes et les lamas


-Les animaux de compagnie, les chats, les chiens, les tortues...


Même si la nature n’a pas permis qu’on domestique plusieurs animaux, on rêve de vivre ensemble avec les animaux sauvages. Mowgli, Harry Potter, Winnie l'ourson sont quelques œuvres qui ont transformé ce rêve en réalité de notre manière.


Bernardo Rollemberg, 1ère 1