• Belén Bitar et Laura Marinho

Y a-t-il un lien entre: Islam, islamophobie et xénophobie?

Journal nº3 - 02/11/2020


Le Coran, le principe de la religion musulmane, de quoi s'agit-il?

Par définition, le mot islam est mis en relation avec le mot arabe "salam" dont sa signification est tout simplément: la paix.

Le livre sacré est la représentation de la religion musulmane. Ce sont les paroles d'Allah, communiquées à Muhammad par l'intermédiaire de l'ange Gabriel. Le Coran est divisé en 114 chapitres ou sourates, avec un total de 6226 versets. Chaque verset est arrangé par ordre décroissant du plus long au plus court.

Cependant, il n'y a qu'une exception: la première sourate, la Fatiha, «l'Ouvrante» qui ne compte que sept versets, devenue la prière type de l'islam.

L'enseignement du Coran repose sur deux axes: la relation de l'homme avec le Créateur (dieu) à la Mecque et à la Médine il aborde les relations de l'homme avec les autres hommes.


Qu'est-ce que la religion prêche?

La religion musulmane est divisée en cinq piliers, qui sont donc: la foi, les prières qui doivent être accomplies 5 fois par jour en se dirigeant vers la Mecque, le jeûne pendant le Ramadan, la Zakat qui consiste à aider les plus nécessiteux et enfin, au moins une fois dans leur vie, ils doivent faire le pèlerinage à la Mecque.

Les musulmans affirment que Muhammad était le dernier messager de l'Islam, c'est-à-dire non l'unique, mais le dernier d'une succession de messagers envoyés par Dieu. La foi islamique ne fait pas abstraction des autres noms, y compris celui de Jésus-Christ, qu’ils considèrent simplement comme un prophète. En ce qui concerne Muhammad, c'est lui qui a apporté la prophétie finale, c'est-à-dire qu'à travers lui, Dieu a achevé son message à l'humanité. De cette manière, les musulmans ne contestent pas l'existence d'autres messages prophétisés à l'humanité tels que ceux des livres d'Abraham, la Torah Moïse, les Psaumes de David et l'Évangile de Jésus-Christ.

L'Islam pour les musulmans représente bien plus qu'une simple religion. Être musulman est un style de vie.


Extremisme, Terrorisme et Jihadisme

Vous pourriez penser que le jihad et le terrorisme sont synonymes, et même la télévision donne souvent cette impression aux gens. Cependant, le jihad signifie pénitence, lutte et travail acharné. Si nous mentionnons l'origine des enseignements islamiques, cela aura une nature purement spirituelle, c'est-à-dire que ce sera un moyen pour les musulmans de rechercher la pleine obéissance aux enseignements religieux.

Cependant, depuis les années 1970, pendant les guerres d'Égypte et d'Afghanistan, les forces extrémistes prêchant le djihad radical se sont renforcées. Dans cette interprétation, le jihad est une lutte armée et irréductible contre le retour à toute forme d'expression autre que le «véritable islam», même en l'absence de démocratie.

À l'instar des organisations terroristes telles que l'État islamique (EI) et Al-Qaïda, il existe également des partisans extrêmes de la lutte violente, qui est essentielle au maintien de la loi islamique.

D'un autre côté, il existe de nombreux musulmans réfléchis qui hésitent à utiliser le terme «jihad» précisément à cause du lien erroné entre le dogme religieux et les actes de violence commis par les musulmans et les tendances considérées "Déformées" par des musulmans non radicaux, c'est-à-dire des gens qui déforment la foi musulmane. “Ne tuez pas la personne humaine, car Allah l’a déclarée sacrée.”-(Coran, VI, 151).


Qu'est-ce que l'islamophobie?

L'islamophobie est la peur, le rejet ou la haine dirigée contre les personnes de religion musulmane. La signification du terme continue à être débattue.



La xénophobie, qu'est-ce que c'est?

La xénophobie est le nom utilisé qui fait référence au sentiment d'hostilité et de haine manifesté contre les gens parce qu'ils sont étrangers (ou parcequ'ils sont considérés comme des étrangers). Ce préjugé social est devenu plus courant en raison du La xénophobie se manifeste contre différents groupes à travers la planète. En Europe, par exemple, les Arabes et les musulmans ont été la cible de grands préjugés. Selon la sociologie, la xénophobie est définie comme ''ensemble des discours et des actes tendant à désigner de façon injustifiée l’étranger comme un problème, un risque ou une menace pour la société d’accueil et à le tenir à l’écart de cette société, que l’étranger soit au loin et susceptible de venir, ou déjà arrivé dans cette société ou encore depuis longtemps installé''. Par exemple, dans le cas actuel, la xénophobie augmente en Allemagne en accusant les musulmans d'épidémies de coronavirus: Dans cette ville située dans l'État fédéral de Basse-Saxe, le taux d'infection dans un immeuble de 18 étages a atteint son apogée, pouvant accueillir jusqu'à 700 personnes: la grande majorité d'entre eux étaient des immigrants arrivés en Allemagne après la guerre du Kosovo. L'épidémie est préoccupante, les autorités sanitaires ont installé un laboratoire sur le parking du bloc et ont détecté 36 infections, obligeant les 300 autres résidents à être mis en quarantaine. Le problème est survenu lorsque l'extrême droite a lancé des attaques contre les habitants de ce bâtiment, majoritairement musulmans, accusés de propager le coronavirus dans un pays où la maladie est contrôlée. L'alternative pour l'Allemagne a été le parti le plus critique: "c'est un comportement clairement provocateur et ignorant des clans arabes". Selon plusieurs témoins, certains des voisins qui ne sont pas mis en quarantaine ont peur de sortir parce qu'ils reçoivent des insultes et se font cracher dessus par certaines personnes.



Masquer vos préjugés en transformant des exceptions en règle générale est surtout grossier, pas empathique, qui peut ébranler la vie de nombreuses personnes innocentes d’une manière terrible.

Belén Bitar 2nd1 & Laura Marinho 2nd3