De la musique classique, mais... Tellement brésilienne!

Journal nº5 - 02/04/2021 Je pense que ceci est la meilleure façon de résumer les œuvres musicales de Heitor Villa-Lobos. Multi-instrumentiste, chef d'orchestre et compositeur, Villa-Lobos est considéré comme le plus grand pilier de la musique classique brésilienne. Ses musiques sont entendues, appréciées et interprétées par des orchestres dans le monde entier. Originaire de Laranjeiras - Rio de Janeiro, il est né le 5 mars 1887. Son père, musicien amateur, l'a influencé dès son plus jeune âge à jouer des instruments. Dès l'âge de six ans il avait déjà des notions de guitare et de violoncelle, il commençait déjà à composer des chansons simples à partir de comptines pour enfants. À l'âge de douze ans, il est devenu orphelin de père et a commencé à vivre avec une tante qui jouait du piano. Il n'a pas fallu longtemps au garçon pour devenir un pianiste accompli, laissant sa tante émerveillée. Durant son adolescence, il est devenu un être très éclectique en matière de musique, ses oreilles ont su trouver la beauté dans tous les genres musicaux. Son goût pour la musique était extrêmement discutable pour de nombreuses personnes. Mais la carrière «folle» du garçon carioca ne faisait que commencer. Peu à peu, Rio est devenu un endroit trop petit pour que le musicien puisse explorer ses idées mirobolantes, il était certainement quelqu'un sans stéréotypes. Ainsi, il a décidé de prendre la route et de parcourir le Brésil, mais pas dans des lieux conventionnels normalement fréquentés par les touristes. Villa-Lobos en voulait plus: il voyageait dans les intérieurs les plus insolites de ce pays aux dimensions continentales si riche en cultures. Son processus créatif a consisté à absorber toutes sortes de musiques folkloriques régionales pour les incorporer dans des pièces extrêmement sophistiquées et complexes. Il commença officiellement à composer sa musique en 1913, mais, il a été sévèrement critiquée par les Brésiliens. C'est juste qu'ils n'étaient pas encore préparés à la brillante audace d'Heitor. ( ils ne l'étaient vraiment pas!) Lors de ses grands débuts à la semaine de l'art moderne à São Paulo, il a été hué! Cet événement marqua un tournant dans sa vie : sa carrière internationale avait démarrée. Lorsqu'il est allé à Paris se présenter l'année suivante, c'est devenu un succès absolu à travers l'Europe. Ses compositions étaient désormais dûment appréciées. C'est à cette époque qu'il compose ses œuvres les plus prestigieuses: Les Bachianas brésiliennes, inspirées des œuvres du baroque allemand Johann Sebastian Bach. Malgré sa remarquable carrière internationale, il a continué à être mal compris par sa propre patrie (dans une moindre mesure, bien sûr). Mais même ainsi, il est devenu ministre de l'éducation musicale, aidant à diffuser la musique dans les écoles publiques. En 1948, il découvre un cancer de la prostate, auquel il se fait soigner aux États-Unis, mais auquel il ne répond pas. Puis, il retourne au Brésil et meurt le 27 novembre 1959 sur le sol de ce pays qu'il aimait tant, mais qui ne le comprenait pas. Villa-Lobos laisse un héritage admirable à toute l'humanité. De nos jours, ses perles remplissent son peuple de fierté. Laura Marinho, 1ère1

De la musique classique, mais... Tellement brésilienne!