En bref, la psychopathie

Journal, nº6 - 02/05/2021 La psychopathie est un trouble de la personnalité qui touche 1% de la population. Ces 1% ont un comportement antisocial, un manque de repos, un dénuement total d’empathie et sont satisfaits devant le malheur des autres. Un psychopathe peut bien souvent avoir un comportement violent car il n’arrive pas à comprendre la portée de ses actions en faisant souffrir quelqu’un, il ment et manipule sans éprouver le moindre regret, d’où la difficulté chez ces gens-là d’avoir une vie sociale. En réalité, une personne souffrante de psychopathie n’est pas capable de détecter la peur chez un autre car l’amygdale droite ne s’active pas, amygdale qui permet de reconnaître la peur, de l’éprouver et d’avoir de l’empathie pour quelqu’un qui est effrayé. La psychopathie est un trouble du développement qui n’arrive pas brusquement dans la vie de quelqu’un à l’âge adulte. En revanche, un enfant présentant des signes de psychopathie ne le devient pas forcément. Généralement, ça se passe tout de même durant l’enfance ou l’adolescence que les premiers signes ou gestes de psychopathie apparaissent et dans la plupart du temps, c’est à la base due à la dépression, des violences, négligences ou conflits familiaux, un sentiment de solitude et au harcèlement, si un enfant a déjà subi ce genre de souffrances et ne s’en est jamais remis. Des études ont été faites pour essayer de trouver dans quels secteurs professionnels peut-on retrouver le plus de psychopathes car non, les psychopathes ne sont pas toujours reclus chez eux, ils peuvent participer au monde du travail sans que leur entourage ne le sache forcément. Voici les cinq professions où l’on retrouve les plus de psychopathes : - Directeur général - Avocat - Médias - Vendeur - Chirurgien La psychopathie est incurable, il n’y a pas de traitement mais pour aider les gens atteints de ce trouble, un accompagnement est mis en place pour les aider et éviter que leur comportement violent ne gère de graves conséquences. Marjane Dreux, 2nde2

En bref, la psychopathie