La théorie des six degrés de séparation

Journal nº5 - 02/04/2021 Tout commence le jour où je rentrais chez moi. Assise dans le bus, je me retrouve avec une affiche devant moi qui disait « vous êtes à peine à six degrés de séparation de ces enfants, aidez-les ». C’était une affiche sur les enfants disparus. Certes, elle m’a beaucoup touchée mais n’a pas cessé mon doute pour comprendre quels étaient les six degrés de séparation. Les six degrés de séparation (aussi appelée théorie des six poignées de main) est une théorie établie par le Hongrois Frigyes Karinthy en 1929 qui évoque la possibilité que toute personne sur la planète peut être reliée à n'importe quelle autre par une chaîne de relations individuelles comprenant au plus six maillons. Elle fut testée près de quarante ans plus tard en 1967, lorsque le chercheur américain en psychologie sociale Stanley Milgram expérimente sa désormais célèbre "étude du petit monde". Concrètement, il demande à des personnes résidant dans le Nebraska, au cœur du Midwest, de faire parvenir un courrier à des habitants du Massachusetts, au nord-est des États-Unis. Une seule contrainte pour parcourir ces quelque 1600 km: les plis ne pouvaient se transmettre que de main en main. Les expéditeurs doivent donc identifier des intermédiaires susceptibles de connaître le destinataire final ou du moins de s'en approcher par quelqu'un qui connaît quelqu'un, qui connaît quelqu'un... Si cette première expérience de petit monde est un relatif succès, seuls 5% des lettres parviennent à destination dont une en seulement quatre jours après, d'autres expérimentations ont ensuite permis de généraliser cette moyenne de six relations humaines, soit cinq intermédiaires, entre deux individus. Un modèle qui fonctionne même si la planète compte plus de 7 milliards d’habitants. En revanche, avec le développement des technologies d’informations et des communications, le degré de séparation a été mesuré de 4,74 sur le réseau social Facebook en 2011 et 3,5 degrés en 2016 à 6,6 sur l’échange de plusieurs milliards de messages instantanés étudiés en 2008 par Eric Horvitz et Jure Leskovec, chercheurs chez Microsoft, en analysant des discussions de Windows Live Messenger. Si vous souhaitez vous amuser un petit peu, voici une chaîne YouTube très connu qui essaye de rassembler deux célébrités à travers cette théorie : https://www.youtube.com/watch?v=cphEho1lNMk (Stan Lee et Chapolin) https://www.youtube.com/watch?v=-cdpJhckMRw (Elon Musk et Nicolas Tesla) Maria Clara Fontes, 1ère 2

La théorie des six degrés de séparation