Le génocide des Tutsi au Rwanda

Journal nº8 - 2/07/2021 Que s’est-il passé au Rwanda il y a 27 ans ? Quelles sont les causes et les conséquences de ce massacre? En quoi le Rwanda n'est-il pas seul responsable de ce génocide? Du mois d’avril au mois de juillet 1994, un massacre a eu lieu au Rwanda, causant la mort de 800 000 Rwandais, surtout Tutsi. Les tensions dans le pays étaient à leur paroxysme lorsqu’un événement vint mettre le feu aux poudres entre les Hutu et les Tutsi. De plus, la France est en partie responsable de ce génocide… À partir du mois d’avril 1994 et jusqu’en juillet de la même année, il y a eu un génocide au Rwanda, un petit pays d’Afrique de l’Est. Ce génocide visait les Tutsi, un groupe de population du Rwanda. Il a été organisé par les Hutu, qui était l'autre groupe de population présent sur le territoire. Le 6 avril 1994, la phrase “Abattez les grands arbres” est diffusée sur les ondes radio du pays, donnant le signal. C’est alors qu’un déferlement de violence se produit au Rwanda, et que beaucoup de Hutu tuent hommes, femmes et enfants Tutsi. Le massacre ne se terminera que 100 jours plus tard, lorsque le FPR ( Front Patriotique Rwandais ), qui était un groupe rebelle pro-Tutsi dirigé par Paul Kagame, actuel président du Rwanda, prit le pouvoir. Le Rwanda connaissait déjà une guerre civile entre le FPR et le régime autoritaire pro-Hutu de Juvénal Habyarimana depuis 1990. Ce massacre aura donné la mort à 800 000 personnes, principalement des Tutsi. Cela dit, aujourd’hui les tensions entre les deux camps se sont apaisées. Mais qu’est-ce qui a causé ce génocide ? Il faut savoir que le conflit entre les Hutu et les Tutsi remonte à des années. Avant, “Tutsi” était le nom qui désignait les éleveurs Rwandais, tandis que “Hutu” désignait les agriculteurs. Les Hutu étaient en dessous des Tutsi dans la hiérarchie socio-économique, et les Tutsi opprimaient les Hutu. La situation a changé en 1962, lors de l’indépendance du pays. En effet, à cette date, le parti pro-Hutu occupe plus de 78% des sièges de l’assemblée nationale Rwandaise. Beaucoup de Tutsi ont fui le pays, méprisés. Cela causa la guerre civile de 1990. Alors que la rébellion Tutsi prenait de l’ampleur, le parti pro-Hutu décide d’à la fois combattre le FPR et massacrer les Tutsi pour dissuader le FPR de continuer. Alors que des accords de paix étaient signés en 1993, un an après l’avion qui transportait le président autoritaire pro-Hutu Juvénal Habyarimana est abattu par un missile alors qu’il atterrissait à Kigali. On ne connaît pas encore les auteurs de cet attentat, mais les Hutu croyaient que c’était un acte du FPR. Puis une phrase à la radio : “Abattez les grands arbres” donne le feu vert aux Hutu pour massacrer les Tutsi... Récemment, une enquête pour savoir si la France a des responsabilités dans ce massacre a abouti. Et il s’avère qu’elle a joué un rôle dans le génocide. Une assistance militaire initiée sous Giscard d’Estaing entre la France et le Rwanda liait les deux pays. À l’époque du génocide, c’est François Mitterrand qui était président de la France, et il s’est engagé militairement envers le régime autoritaire. C’est pourquoi le 27 mai 2021, le président de la république Emmanuel Macron est allé à Kigali rencontrer le président rwandais Paul Kagamé, et avouer le rôle de la France dans le génocide, s’appuyant sur un rapport de plus d’un millier de pages élaboré par des historiens qui relate les événements à base d’archives pour conclure que la France est en partie responsable du massacre. Macron a dit : « La France n’a pas compris qu’elle restait de fait aux côtés d’un régime génocidaire. En n’écoutant pas les alertes des plus lucides observateurs, la France a endossé une responsabilité accablante. » Admettant l’aveuglement de la France sur cette affaire. Le président Paul Kagamé a qualifié l’action de l’actuel président français d’un “immense courage”. Ismaël Pean, 2nde1

Le génocide des Tutsi au Rwanda