Le nouveau premier ministre japonais

Journal nº2 - 02/11/2020 Comme vous le savez peut-être, le Japon est une monarchie constitutionnelle. Cela signifie que le Japon a un monarque, l'empereur du Japon; Naruhito, mais ce dernier n'a pas tous les pouvoirs, en fait, il n'en a guère. L'empereur japonais est le chef de l'État au Japon. Ce pays de l'Est est doté d'une constitution depuis le 3 mai 1947. Cette constitution regroupe toutes les lois japonaises et peut être modifiée et complétée par la Diète; le parlement japonais. Le Japon est donc dans un système parlementaire. La Diète, qui contrôle le pouvoir législatif, est composée de deux chambres; celle des représentants et celle des conseillers. Le chef de la Chambre des représentants, qui est normalement le président du parti ou de la coalition qui comprend plus que la majorité des représentants de cette chambre, est le Premier ministre. Il est le chef du gouvernement et le représentant du pouvoir exécutif. Il exerce son pouvoir en choisissant les ministres de son cabinet, en proposant des lois au parlement et en contrôlant l'armée et la police. Shinzo Abe a été Premier ministre du Japon à deux reprises, la première entre le 20 septembre 2006 et le 23 septembre 2007 et la seconde entre le 26 décembre 2012 et le 16 septembre 2020. Shinzo Abe a démissionné en raison de problèmes de santé, en particulier de colite ulcéreuse qui a forcé le Parlement de choisir un nouveau Premier ministre. Qui est-il et comment a-t-il réussi à être le chef du gouvernement de la troisième économie mondiale? La Chambre des représentants japonaise élit Yoshihide Suga au poste de Premier ministre, recueillant 314 voix sur les 462 représentants. Suga est née le 6 décembre 1948 dans la préfecture d'Akita dans le nord du Japon dans une famille assez pauvre, dont le père était cultivateur de fraises. Scolarisé à l'école à Tokyo, il est devenu le seul de sa classe à entrer à l'université, et a suivi une formation en droit en 1973 à l'Université Hosei. À son départ, il a commencé sa carrière politique en tant que secrétaire du représentant Hikosaburo Okonogi pendant 11 ans. Il est ensuite devenu conseiller de la ville de Yokohama. En 1996, il a été élu représentant de la région administrative de la Diète de Kanagawa par le Parti libéral-démocrate de droite (PLD). Quand Abe est devenu premier ministre, Suga est devenu ministre de l'Intérieur et des Communications. Par la suite, en 2012, il est devenu secrétaire général du cabinet, poste qu'il a occupé jusqu'en septembre. Le 1er mai 2019, avec le rennoncement de l'empereur Akihito en faveur de son fils Naruhito, Suga a été chargé de montrer la plaque avec le nom de la nouvelle ère du nouvel empereur, Rewa. Un grand phénomène culturel japonais. Avec la démission d'Abe, Suga devient président du PLD et Premier ministre japonais le 16 septembre de cette année. Il a une majorité confortable au parlement, y compris la coalition du PLD et du parti Komeito occupant 313 des 465 présidents du parlement. Suga est susceptible de maintenir cette position stable jusqu'aux élections législatives japonaises de 2021, lorsque les membres du parlement seront changés. Bernardo Rollemberg, 2nde2

Le nouveau premier ministre japonais