Le plus grand potager communautaire d’Amérique Latine… à Rio !

Journal nº7 - 2/06/2021 C’est dans la favela de Manguinhos, près de la Fundação Oswaldo Cruz dans la Zone Nord de Rio de Janeiro où se trouve le plus grand potager communautaire d’Amérique Latine. Il occupe l’équivalent de 4 terrains de foot et produit 2 tonnes de nourriture par mois. Toutes ses récoltes vont dans les cuisines de la communauté, complétant les repas de 800 familles touchées durement par la vague de chômage due à la pandémie. Le potager a été créé en 2013 suite à l’arrivée de l’UPP (Unidade de Polícia Pacificadora) mais fait partie d’un projet municipal qui existe depuis 2006 : Hortas cariocas. Il a été financé par la préfecture qui continue de financer les coûts des plantations et d’autres projets réalisés par le potager. Avant, le terrain était très insalubre et abritait entre 200 et 300 utilitaires de drogues qui vivaient entre rats et cafards. Aujourd’hui, c’est devenu un point de rencontre où les enfants peuvent jouer. Ainsi, le potager a pour but de créer des emplois et améliorer les conditions de vie des habitants de la favela de Manguinhos. Il est composé d’une équipe de 21 jardiniers qui reçoivent 500 reais par mois. Le potager leur a donné une raison de vivre et un moyen de subsister. Je vous conseille de regarder les témoignages marquants de chacun d’entre eux: https://www.youtube.com/watch?v=g_ujjyVz8no En plus de planter des légumes, les jardiniers ont aussi un projet tourné vers les enfants. Pendant les vacances et les dimanches, ils organisent des activités pédagogiques sur le jardinage et insistent sur l’importance de produire de manière bio sans pesticides. Avant la pandémie, la moitié des récoltes étaient données à des familles en situation d’insécurité alimentaire. Aujourd’hui, la majorité est offerte par le potager. Avec l’arrivée du nouveau maire Eduardo Paes (DEM), la gestion du potager a un peu changée, surtout à cause de coupes budgétaires. Mais l’objectif reste le même : encourager le potager à se développer et stimuler d’autres projets de ce type. Certains pensent déjà à ouvrir 5 autres plantations et faire des composteurs locaux pour alimenter les semis de plante. Dans une interview pour « Voz das Comunidades », le représentant du potager, Ezequiel Dias, montre le quotidien des jardiniers et leur relation avec la communauté. https://www.youtube.com/watch?v=stbC9Akx8wo Julia Marques, Term A

Le plus grand potager communautaire d’Amérique Latine… à Rio !