Métier: Agent spécialisé de police technique et scientifique

Journal nº4 - 02/03/2021 Centres d'intérêts: Il faut être curieux, rigoureux et minutieux. Il faut avoir un mental solide et savoir travailler sous pression. Concours : pour se présenter au concours il faut être de nationalité française, avoir minimum 18 ans au 1er janvier de l’année du concours, ne pas avoir de mention incompatible avec le métier d'agent spécial de la police technique et scientifique (ASPTS) sur le bulletin n°2 de son casier judiciaire, être recensé et être en règle avec les obligations du service national, avoir une bonne condition physique et être jugé apte lors de la visite médicale qui a lieu à l’issue du concours suivi par un stage d’immersion de 2 semaines dans sa région d’affectation, en commissariat et chez un partenaire institutionnel de la police (Samu, pompier, prison, etc.) et suivre plusieurs modules de formation technique à Écully, au Service Central de la Police Technique et Scientifique (SCPTS). Les modules suivis dépendent du poste d’affectation de la recrue. Formation : une fois le concours passé par une formation à l’École Nationale de Police (ENP) de Nîmes (6 semaines), Salaire débutant : entre 1 537 et 1 958€ par mois Description : L'ASPTS est chargé de signaler les causes de délits ou de crimes et d’identifier les auteurs et les victimes de ceux-là. Ils doivent ainsi collecter et analyser des preuves en prenant des photographies, relevant les empreintes palmaires et des 10 doigts et prélevant l’ADN des suspects. Puis ils doivent rédiger des rapports, monter des albums photographiques (à partir des photos prises sur la scène du crime) transmettre quelques prélèvements ou effectuer des recherches sur les objets prélevés. Ils vont assemblés toutes les informations nécessaires pour résoudre des enquêtes. Ils peuvent aussi travailler en laboratoire, en réceptionnant et analysant les éléments collectés sur les scènes de crimes. Marina Farcette, 1ere3

Métier: Agent spécialisé de police technique et scientifique