McCartney III

Journal nº4 - 02/03/201 L’album McCartney III de l’ex-Beatles Paul McCartney est sorti le 18 décembre 2020. L’album McCartney III de l’ex-Beatles Paul McCartney est sorti le 18 décembre 2020. Après 40 ans de l’album McCartney II et 50 ans de l’album McCartney, Paul fait un album seul en tant que compositeur, chanteur, musicien et directeur. L’album arrive à la première place de l’UK Album Charts (classement d’album du Royaume-Uni par nombre de ventes) le jour de Noël et à la deuxième place de la Billboard 200 (classement d’album des EUA). Comment cet ex-Beatles créé cet album qui le maintient comme un succès musical après 50 ans de la fin du plus grand groupe musical de l’histoire ? Comme nous tous, Paul McCartney s'est confiné chez sa ferme à Sussex en Angleterre avec sa famille. Pour s'amuser, il commence à travailler sur quelques anciennes musiques et compose des nouvelles dans son petit studio chez lui. Peu à peu, les musiques ont commencé à être plus complexes et donc l’idée de faire un album vient en tête. En 1970, avec la fin des Beatles, McCartney se trouvait en Ecosse dans une de ses fermes et passait par un moment difficile de sa vie. Il a commencé à composer des musiques seul ce qui a donné lieu à son premier album solo McCartney. Dix ans après, en 1980, son autre groupe musical, les Wings, était proche de terminer. À cette époque, l'album McCartney II est sorti. L’année dernière, McCartney a senti à nouveau ce sentiment de solitude de l’époque des deux albums précédents et s’inspire de ça pour créer celui-ci. L’album est composé de 11 musiques qui sont en ordre: "Long Tailed Winter Bird", "Find My Way", "Pretty Boys", "Women and Wives", "Lavatory Lil", "Deep Deep Feeling", "Slidin''", "The Kiss of Venus", "Seize the Day", "Deep Down", "Winter Bird / When Winter Comes". Une des musiques les plus remarquables de l’album est “Lavatory Lil”, un rock au style de “Maxwell Silver Hammer” du célèbre album “Abbey Road”. Les paroles de la chanson présentent ce personnage de Lavatory Lil qui peut sembler gentil mais peut tout d’un coup tout changer et te tuer. Aussi la musique “Slidin’” est notable par son rythme dynamique. Les paroles sont sur quelqu’un en train de tomber du ciel. Cette musique me rappelle "Helter Skelter” de l'album blanc des Beatles. Enfin, l’album termine avec "Winter Bird / When Winter Comes" qui décrit un jour quotidien à la ferme et questionne comment sera l’hiver qui viendra comme si c'était une comparaison avec le coronavirus et le futur. Les chansons nous présentent plusieurs thèmes mais la ferme, l’amour et l’émotion sont les principaux. La ferme, symbole de calme, quotidien et travaille, où Paul se trouvait l’année dernière mais aussi en 1970, où elle est présente dans la dernière chanson de l’album comme un euphémisme à la vie. L’amour se présente aux chansons “Woman and Wifes” et “The Kiss of Venus”. Les émotions les plus profondes se présentent comme une réflexion d’un homme de 78 ans à la musique “Deep Deep Feeling". La couverture de l’album présente un dé avec la face du numéro 3 au devant. Au fond, nous avons un dégradé allant du noir en haut jusqu’au blanc en bas. Le nom McCartney est écrit en haut de la couverture. Enfin publié, l’album se présentait en plusieurs couleurs, chacune d’une version spéciale. Une version jaune limité à 333 copies, une version rouge limité à 3000 copies etc… Avant la publication, pour la promotion de l'album, les paroles et partitions de musiques ont été mises sous forme de graffiti sur plusieurs murs de plusieurs villes dans le monde, ce qui nous permettra d'avoir plusieurs versions amateurs avant l'album définitif. Aussi, McCartney se présente aux The Tonight Show Starring Jimmy Fallon pour la divulgation de son album et a été aussi interviewé par Chris Rock dans une vidéo sur Youtube. McCartney maintient son style de toujours avec de la musique simple mais émouvante et géniale. Paul se rappelle son passé mais n’oublie pas la réalité du présent. Il compose comme toujours, il chante comme toujours et il joue comme toujours. Il fait ce qu’il aime et s1on succès est le résultat de son travail. Cet album est la matérialisation de l’amour à la musique comme réconfort dans les moments les plus difficiles. McCartney vit, survit, s’expose et s’inspire de la musique. C’est ainsi qu’un succès se maintient. Bernardo Rollemberg, 1ère1 Dessin de Lucas Lamego, 1ère1

McCartney III