Os Gringos: atterrissage à Copenhagen

Journal nº6 - 02/05/2021 Ce mois-ci la gringa du mois viens directement du Danemark, mais ne vous laissez pas impressionnez Maya Lofqvist était et est encore une carioca comme nous! Tu pourrais nous décrire en quelques mots le Danemark et ta vie là-bas? Le Danemark est un pays sûr, qui n’est pas dangereux. Je me sens toujours en sécurité, même en marchant seule dans la rue. Ici presque tout le monde fait du vélo, il y a plus de vélos que de voitures. On trouve de nombreux espaces verts, ce qui est agréable. Il y a beaucoup de choses à faire et à voir. Ce que j’aime aussi beaucoup au Danemark, c’est le côté égalitaire entre les hommes et les femmes, qui est énormément pris au sérieux. Je suis très reconnaissante de ma vie ici, je suis indépendante et je profite de ma jeunesse. Je peux rester tard le soir dehors avec mes amis etc. Aujourd’hui aimerais-tu habiter dans un autre pays? Je ne pense pas vouloir habiter dans un autre pays, j’ai ma vie ici au Danemark qui me convient parfaitement, j’ai mes amis, ma famille,... même si c’est vrai que quelquefois, l’idée de commencer une nouvelle vie autre part me vient à l’esprit et ne me gênerait pas. Pour tes grandes études comptes tu rester au Danemark? Je ne compte pas rester au Danemark pour faire mes études, même si c’est un pays qui offre beaucoup d’opportunités pour les étudiants. Depuis toujours, je souhaite étudier dans le Sud de la France, à Aix-en-Provence. Peux-tu nous décrire en trois mots le peuple Danois? Je décrirais les Danois comme des personnes assez réservées, indépendantes et fidèles. La pandémie est-elle bien gérée chez toi? Je trouve que la pandémie est mieux gérée en ce moment par rapport à il y a quelques mois, elle est prise au sérieux. Le dépistage ici est très rapide et efficace. Les danois se font tester au moins une ou deux fois par semaine et les écoles proposent aussi des auto-tests. Même si le Danemark est un petit pays, nous étions fortement touchés par la pandémie au début de cette année. Aujourd’hui, les cas de covid sont en baisse grâce aux vaccins. Nous avons eu deux confinements. Le premier en mars, l’année dernière, a duré environ deux mois. Ce n’était pas vraiment un confinement, tout était resté ouvert et les gens continuaient à vivre leur vie normale, tout en respectant les restrictions. Seulement les écoles et les bureaux étaient fermés. En novembre, nous avons eu la deuxième vague, qui était pire que la première. Tout était fermé et pendant 4 mois, nous avions des cours en ligne, ce qui commençait à être lourd à la fin! Depuis avril, les magasins ont commencé à rouvrir, et nous avons une semaine de cours en présentiel, une semaine en distanciel et ainsi de suite. C’est quoi ton passe temps favori durant le confinement? Je dirai que mon passe temps favori durant le confinement est de voir mes amis, tout en faisant attention à la pandémie qui circule toujours, et de regarder des séries sur Netflix. Pourquoi es tu partie de Rio pour aller t’installer au Danemark? Je suis partie de Rio pour aller m’installer au Danemark à cause du travail de mon père, sinon je pense que nous y serions restés. Mon père avait également envie de rentrer dans son pays, pour retrouver sa famille etc. Quelles sont les plus grandes différences, entre les lycées de Rio et de Danemark? Le système scolaire est à peu près le même, mais je dirai que la nourriture à la cantine ici n'est pas aussi bonne qu’à Rio. Les bâtiments sont plus petits, comme nous sommes moins nombreux. Des choses ont sûrement dû changer au lycée de Rio, comme je suis partie il y a déjà quelques années. Que pourrais-tu nous dire pour nous donner envie de visiter le Danemark? Même si le Danemark est un petit pays, on trouve tellement de choses à faire, surtout à Copenhague, la capitale qui est riche en culture et en histoire. Il y a des grands espaces de nature, c’est dynamique, la population est jeune et aime faire la fête ici, c’est super! Maya Lofqvist Le Lièrmo

Os Gringos: atterrissage à Copenhagen