Paulo Freire, le mentor de l'Éducation

Journal n 10 - 02/11/2021 Centenaire de Paulo Freire Le mécène de l'éducation brésilienne faisant partie des penseurs les plus cités au monde, a fêté son centenaire le 19 septembre 2021. Considéré comme subversif par la dictature militaire, il a été exilé pendant 16 ans et a écrit plus de 30 livres, traduits en plusieurs langues . Il est le plus célèbre éducateur et a défendu comme objectif de l'école d'apprendre à l'élève à "lire le monde" afin de le transformer. Il est le premier éducateur à créer une méthode spécifique pour adultes, c'est le point fantastique sur l'inflexion non seulement de Paulo, mais de l'éducation du monde. Paulo est auteur de "Pédagogie des opprimés", son ouvrage principal, sorti en 1968, étant le seul livre brésilien qui figure dans la liste des 100 titres les plus demandés dans les bibliographies de cours des universités aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande et le troisième le plus cité dans les articles universitaires en sciences humaines à travers le monde. Paulo Freire s'est beaucoup battu pour l'éducation dans notre pays, depuis sa jeunesse : en 1947, il est allé travailler à la direction de l'éducation et de la culture au Service social de l'industrie de Pernambuco, et c'est là qu'il a commencé à travailler avec l'alphabétisation des jeunes et des adultes et a créé sa propre méthodologie. Dans les années 60, il a appris à lire et à écrire à 300 ouvriers ruraux en un mois et demi. João Goulard, président du Brésil à l’époque, était impressionné et l’a invité pour créer un projet national de l’alphabétisation. Cependant durant le coup d'État au Brésil en 1964, le projet a dû être interrompu accusé d'endoctrinement marxiste. L'éducateur voit ses droits révoqués et s'exile d'abord en Bolivie, puis au Chili, où il reste quatre ans. C’est ainsi qu’il écrit la fameuse Pédagogie des Opprimés , celui-ci voulant nous transmettre la vision qu’éduquer est un acte politique. Il revient définitivement au Brésil en 1980 et devient professeur de la Unicamp et PUC SP. En 1989, il devient secrétaire à l'éducation dans la capitale de São Paulo, sous le gouvernement de Luiza Erundina. Freire a critiqué l'idée qu'enseigner c'est transmettre des connaissances car pour lui la mission de l'enseignant était de permettre la création ou la production de connaissances. Paulo est alors étudié dans les universités américaines, honoré de la sculpture en Suède, nom du centre d'études en Finlande. Ses travaux sur la pédagogie et sur les pratiques éducatives mondiales lui ont valu d'innombrables honneurs, récompenses et références académiques. Cet homme a consacré sa vie à lutter contre l'analphabétisme avec des théories qui reflètent une compréhension profonde des problèmes d'inégalités sociales et économiques et des besoins intellectuels des classes défavorisées de la société. Il propose une éducation qui unit enseignants et étudiants dans la construciton d'une pensée libératrice. Les questions d'oppression et d'humanisme sont à la base de ses théories éducatives. Il n'est pas concevable que ses principes soient encore un sujet tabou dans notre pays Cependant, malgré les avancées de Paulo Freire, l'analphabétisme au Brésil touche 7,0% de la population brésilienne, ce qui correspond à 11,5 millions de personnes (chiffres de 2017), d’après l’IBGE. Le taux élevé d'analphabétisme au Brésil pose de grands problèmes pour le pays et les individus. L'exclusion sociale et le manque de formation professionnelle en font partie. Paulo Freire est décédé à l'âge de 75 ans en 1997 laissant un héritage important : « l'éducation change les personnes, les personnes transforment le monde ». Clarisse Lagore, 1ère3

Paulo Freire, le mentor de l'Éducation