Point mythologie grecque: les divinités olympiennes

Journal nº4 - 02/03/2021 Malgré son introduction durant les cours de français et d’histoire-géographie, le monde fascinant de la mythologie grecque reste un sujet incomplètement traité dû à son immensité et complexité. Les dieux et déesses de la Grèce Antique furent représentés diversement au cours du temps. Mais les connaissons-nous un minimum? Parmi une multitude de divinités grecques, on se concentrera sur les principales : Les Dieux de l’Olympe. Le célèbre mont Olympe est aussi un lieu réel : il s’agit de la plus haute montagne de Grèce avec un sommet à 2 917 mètres. Néanmoins, il reste traditionnellement la résidence où siégeaient les dieux, située très haut dans le ciel. Il pouvait être caché aux mortels par les nuages ou resplendissant lorsque le ciel se dégageait, à cause des neiges. Le choix de cette résidence consistait à affirmer une séparation entre cette demeure des dieux et le reste du monde. Pour les anciens, l'Olympe a été perçu comme un jardin secret, la villégiature des dieux qui y passaient leur temps à festoyer, à contempler le monde et à intriguer à travers les destins des hommes. Cette représentation de l'Olympe comme demeure des divinités olympiennes est déjà très présente dans les principales œuvres poétiques de l'époque archaïque tel que l’Iliade et l’Odyssée, puis les poèmes d'Hésiode et les Hymnes homériques, œuvres qui influencent durablement la représentation des dieux grecs. Homère décrit ce lieu comme idéal et paisible, isolé des intempéries telles que la pluie, la neige ou le vent, où les dieux pouvaient vivre dans un parfait bonheur : « ni jamais la pluie ne le bat, ni la neige ne l'approche ; mais la limpidité y plane sans nuage » Homère, Odyssée, VI, 44. Pourtant, même les œuvres contemporaines s’inspirent de plusieurs caractéristiques, traits, animaux… de la mythologie grecque. Parmi eux, on trouve les best-sellers Percy Jackson et Harry Potter. Avant de se pencher sur les caractéristiques de chacun, il est important de se rappeler quelques notions. Ils sont tous immortels, d’une taille un peu plus grande que les hommes, ils sont invisibles sur terre ou ils apparaissent sous diverses formes: humaines, animales ou éléments naturels... En raison d’une forte influence venue du christianisme, on tend à croire que les dieux sont des êtres parfaits, généreux et qui ne sont pas capables de commettre des erreurs. Ceci n’est pas le cas dans la mythologie grecque : le fait qu’ils soient des divinités ne les empêchait absolument pas de commettre des erreurs et avoir des défauts. Zeus - Ζεύς Roi des dieux, souverain du mont Olympe, et dieu du ciel, du tonnerre, de la foudre, de la loi et de l’ordre. Il est le plus jeune fils de Cronus et Rhéa. Il a renversé Cronus et a gagné la souveraineté du ciel pour lui-même. Dans l’art, il est représenté comme un homme royal et mature avec une silhouette robuste et une barbe foncée. Ses attributs habituels sont le sceptre royal et l’éclair. Ses animaux sacrés comprennent l’aigle et le taureau. Marié à Héra, il est le père d'Hermès, d'Héphaïstos, de Dionysos, d’Apollo, d’Artémis, d'Athéna et d'Arès. Arès - Ἄρης Dieu de la brutalité de la guerre, des crimes de sang, des armes et de la violence. Ses acolytes étaient le Chagrin, la Discorde, la Crainte et la Terreur. Il est le fils de Zeus et de son épouse Héra, il était dépeint comme un jeune sans barbe, nu avec un casque, une lance ou une épée, ou comme un guerrier armé. Homère le dépeint comme lugubre et peu fiable, et comme étant le dieu le plus impopulaire sur terre et l'olympe (Iliade 5.890-1). Il apparait dans peu de mythes et pouvant être représenté comme étant lâche. Il représente généralement le chaos de la guerre contrairement à Athéna (abordée plus tard). Ares est connu pour avoir trahi son frère Héphaïstos, menant une liaison avec sa femme Aphrodite. Ses animaux sacrés comprennent les vautours, les serpents venimeux, les chiens et les sangliers. Poséidon - Ποσειδῶν Dieu de la mer, des rivières, des inondations, des sécheresses et des tremblements de terre. Il est le fils de Cronus et Rhéa, et le frère de Zeus et Hadès. Il règne sur l’un des trois royaumes de l’univers, en tant que roi de la mer et des eaux. Dans l’art, il est dépeint comme un homme mûr de construction robuste, souvent avec une barbe luxuriante, et tenant un trident. Ses animaux sacrés comprennent le cheval et le dauphin. Son mariage avec Amphitrite est souvent présenté comme une procession triomphale. Héphaïstos – Ἥφαιστος Dieu du feu, de la métallurgie et de l’artisanat. Soit le fils de Zeus et Héra ou Héra seul, il est le forgeron des dieux et le mari de l’adultère Aphrodite. Il était habituellement représenté comme un homme barbu et estropié avec un marteau, des pinces et une enclume, et parfois à cheval sur un âne. Certains mythes justifient son visage estropié car Zeus l’aurait jeté du mont Olympe lorsqu’il est né. Ses animaux sacrés comprennent l’âne, le chien de garde et la grue. Parmi ses créations se trouvait l’armure d’Achille. Héphaïstos a utilisé le feu de la forge comme une force créatrice, mais son homologue romain Vulcain était craint pour son potentiel destructeur et associé à la puissance volcanique de la terre. Apollon - Ἀπόλλων Dieu de la musique, des arts, de la connaissance, de la guérison, de la peste, de la prophétie, de la poésie, de la beauté virile et du tir à l’arc. Il est le fils de Zeus et Léto, et le frère jumeau d’Artémis. Apollon et Artémis utilisent tous deux un arc et une flèche. Apollon est représenté comme jeune, sans barbe, beau et athlétique. Dans le mythe, il peut être cruel et destructeur, et ses amours sont rarement heureux. Il est souvent accompagné des Muses. Son temple le plus célèbre se trouve à Delphes, où il a établi son sanctuaire oraculaire. Ses signes et symboles incluent la couronne de laurier, l’arc et la flèche, et la lyre. Ses animaux sacrés comprennent les chevreuils, les cygnes et les pythons. Une poésie et une mythographie romaines et grecques tardives l’identifient comme un dieu-soleil, équivalent au Sol romain et au grec Hélios. Hermès - Ἑρμῆς Dieu des frontières, des voyages, de la communication, du commerce, de la langue, des voleurs et de l’écriture. Hermès était également responsable de la protection du bétail. Fils de Zeus et Maia, Hermès est le messager des dieux, et un psychopompe qui conduit les âmes des morts dans l’au-delà. Il était dépeint soit comme un beau et athlétique jeune sans barbe, soit comme un homme barbu plus âgé. Ses attributs incluent la baguette ou le caducée du héraut, des sandales ailées et une casquette de voyageur. Un de ses animaux sacrés est la tortue. Dionysos – Διόνυσος Dieu du vin, des fêtes, des festivals, de la folie, du chaos, de l’ivresse et du théâtre. Il est le fils de Zeus et de la mortelle Semelle, deux fois né, en ce sens que Zeus l’a arraché du ventre de sa mère et a cousu Dionysos dans sa propre cuisse et l’a porté jusqu’à ce qu’il soit prêt à naître. Il s’agit alors d’un demi-dieu qui quelques mois après sa naissance, fut élever secrètement. Ses parents adoptifs varient selon la version du mythe, pouvant être Hermès, Rhéa ou Perséphone. Dans l’art, il est représenté soit comme un dieu barbu plus âgé (surtout avant 430 av. J.-C.) soit comme un jeune efféminé aux cheveux longs (surtout après 430 av. J.-C.). Ses attributs incluent le thyrse, une tasse à boire, la vigne et une couronne de lierre. Il est souvent avec ses Thasos, un groupe d’accompagnateurs comprenant des satyres, des ménades (nymphes) et son ancien tuteur Silène. Dionysos épouse Ariane et il lui présente la couronne qui deviendra plus tard une étoile dans le ciel. Ses animaux sacrés comprennent les dauphins, les serpents, les tigres et les ânes. Héra - Ἥρα Reine des dieux, déesse du mariage, des héritiers, des rois et des empires. Elle est la femme et la sœur de Zeus (fille de Cronus et Rhéa également). Elle était habituellement dépeinte comme une femme royale dans la fleur de l’année, portant un diadème et un voile et tenant un bâton à bout de lotus. Bien qu’elle soit la déesse du mariage, les nombreuses infidélités de Zeus la conduisent à la jalousie et à la vengeance. Ses animaux sacrés comprennent la génisse, le paon et le coucou. Déméter - Δημήτηρ Déesse du grain, de l’agriculture, de la récolte, de la croissance et de la nourriture. Déméter est une fille de Cronus et Rhéa, et a été avalée puis régurgitée par son père. Elle est une sœur de Zeus, par qui elle a porté Perséphone, qui est également connu comme Kore, c’est-à-dire « la fille. » L’un des mythes centraux associés à Déméter concerne l’enlèvement de Perséphone par Hadès et la longue recherche de Déméter pour elle. Déméter est l’une des principales divinités des Mystères éleusiniens, dans laquelle les rites semblaient se centrer autour de la recherche et des retrouvailles de Déméter avec sa fille, qui symbolisait à la fois la renaissance des cultures au printemps et la renaissance des initiés après la mort. Elle est représentée comme une femme mature, souvent couronnée et tenant des gerbes de blé et une torche. Ses symboles sont la corne d’abondance, les épis de blé, le serpent ailé et le bâton de lotus. Ses animaux sacrés comprennent des porcs et des serpents. Artémis - Ἄρτεμις Déesse vierge de la chasse, du désert, des animaux, de la Lune et des jeunes filles. Plus tard, Artémis s’associe aux arcs et aux flèches. Elle est la fille de Zeus et Léto, et sœur jumelle d’Apollon. Dans l’art, elle est souvent représentée comme une jeune femme vêtue d’un chiton court jusqu'au genou, équipée d’un arc de chasse et d’un frémissement de flèches. Ses attributs incluent la chasse à la lance, aux peaux d’animaux, aux cerfs et à d’autres animaux sauvages. Son animal sacré est un cerf. Les chasseresses d’Artémis Peu après sa naissance, Artémis déclara à son père Zeus qu'elle désirait avoir une escorte de jeunes filles pour l'accompagner à la chasse, créant ainsi les Chasseresses. C’est un groupe réservé exclusivement aux filles âgées entre 10 et 16 ans. Les Chasseresses doivent prêter allégeance à la déesse Artémis, renoncer à la compagnie des hommes et la servir tout le long de leur vie. Elles deviennent donc immortelles, même si elles peuvent toujours mourir au combat (ce qui est très rare). « Je prête allégeance à la déesse Artémis. Je renonce à la compagnie des hommes, j'accepte la virginité éternelle et je m'engage dans la Chasse. » Athéna - Ἀθηνᾶ Déesse de la raison, de la sagesse, de l’intelligence, de l’habileté, de la paix, de la guerre et de la stratégie de combat. Selon la plupart des traditions, elle est née du front de Zeus, entièrement formée et blindée. Elle est représentée comme étant couronnée d’une barre à crête, armée d’un bouclier et d’une lance, et portant l’égide sur une longue robe. Athéna était considéré une déesse vierge, cela signifie qu’elle ne se marie pas et n’a donc pas d’enfants. Bien qu'elle soit une déesse vierge, il lui arrive d'avoir des enfants avec des mortels avec qui elle partage ses pensées. Les poètes la décrivent comme « aux yeux gris » ou ayant des yeux particulièrement brillants et vifs. Elle est un mécène spécial de héros tels qu’Ulysse. Elle est la protectrice de la ville d’Athènes (d’où elle tire son nom) et est attribuée à diverses inventions dans les arts et la littérature. Son symbole est l’olivier. On la voit généralement accompagnée de son animal sacré, le hibou. Aphrodite - Ἀφροδίτη Déesse de la beauté, de l’amour, du désir et du plaisir. Selon l’Iliade d’Homère (5.370-417), elle est la fille de Zeus et Dionne. Pourtant, la plus grande majorité d’autres mythes racontent qu’elle est créée à partir de l’écume de la mer. Aphrodite était mariée à Héphaïstos, mais ne lui donna pas d’enfants. Elle avait beaucoup d’amants, notamment Arès, à qui elle portait Déimos, Phobos et Harmonie. Pourtant, son fils le plus connu est Éros, venant d’une relation entre Aphrodite et Hermès. Cette déesse est généralement représentée comme une belle femme nue ou demi-nue (comme dans l’œuvre de Botticelli, la naissance de Vénus). Ses symboles incluent le myrte, les roses et la coquille Saint-Jacques. Ses animaux sacrés comprennent les colombes et les moineaux. Maria Clara Fontes, 1ère2

Point mythologie grecque: les divinités olympiennes