Titanic: boire et survivre, il a choisi !!

Journal n 9 - 2/09/2021 Le 14 avril 1912, Charles Joughin, le boulanger principal du Titanic dormait profondément quand le bateau toucha l’iceberg. Il ne se rendit pas compte du choc et se réveilla seulement quand le capitaine lui ordonna de remplir les canots de sauvetage de nourriture. Il avait le rôle le plus important dans la cuisine alors il décida de donner cette tâche à ses camarades en leur rappelant l’importance de cette action. Immédiatement, Charles descendit les escaliers vers sa chambre où il avait caché pendant tout le trajet une bouteille de whisky. Même si l'équipage avait une interdiction stricte de boire de l’alcool pendant le trajet, Charles commença par un verre, puis un autre et un autre jusqu’à finir la bouteille. Il se sentait tranquille et marchait lentement sur le bateau qui sombrait peu à peu. L’alerte n’avait pas encore été lancée raison pour laquelle le sentiment de confusion était très présent à bord, car personne ne savait ce qu’il se passait et ce qu’il fallait faire. Notre protagoniste fut finalement conduit au bout du bateau et faisait partie des dernières personnes à bord quand le Titanic coula. Il réussit miraculeusement à s’en sortir après avoir nagé pendant 2 heures au milieu des 1500 cadavres flottant jusqu’à ce qu’il trouve un navire de sauvetage où il y avait une place pour lui. Étrangement, c’est seulement à ce moment-là qu' il commença à sentir le froid. Coup de chance ? Force de la nature ? Comment notre boulanger a-t-il donc réussi à survivre pendant tout ce temps et dans ces conditions ? La réponse à cette question est toute simple : le whisky ! C’est le whisky qui sauva la vie de Charles Joughin. En effet, l’alcool provoque la dilatation des vaisseaux sanguins et donc la perte de chaleur corporelle, mais comme Charles était dans des conditions aussi extrêmes, au lieu de se dilater, les vaisseaux sanguins du cuisinier se contractèrent et c’est de cette façon que son corps réussit à retenir la chaleur. « Santé ! » Mr le boulanger ! Nous ne sommes pas sur le Titanic, certes, n'oublions pas que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé Kaliyana Coudasso, 2nde2

Titanic: boire et survivre, il a choisi !!